Communiqué CGT DRFIP75 suite à la journée de grève ETENDONS LA MOBILISATION !

Publié le 5 février 2016 dans la rubrique Actualité revendicative

Depuis des années nous subissons l’austérité : Pacte de responsabilité, Révision Générale des Politiques Publiques, Modernisation de l’Action Publique, démarche stratégique. Le Parcours Professionnel Carrières et Rémunérations au niveau Fonction Publique met en oeuvre 132 700 suppressions de postes. Il développe la mobilité forcée et les statuts inter-ministériels. La valeur du point d’indice est gelée depuis 2010. Le RIFSEEP va introduire des parts indemnitaires variables selon la fonction et les résultats professionnels.

2130 emplois sont supprimés en 2016 à la DGFIP dont 175 à Paris. Les restructurations sont incessantes et nos règles de gestion sont régulièrement remises en cause. La réalisation des missions est en grande difficulté et la règle devient la « priorisation » des tâches.

La conclusion est limpide : Ce contexte n’est plus acceptable ! Seule la construction d’un rapport de force à la hauteur permettra de contraindre le gouvernement, le ministère, la DG et les directions locales à stopper la casse de notre administration centrale à réseau déconcentré ; la dégradation de nos missions et de nos conditions de travail.

Le 26 janvier matin, alors que le lieu de rassemblement des agents de la DGFIP a été changé au dernier moment par la préfecture, nombre de collègues ont pourtant répondu présent-es au pied de l’Assemblée Nationale. Quant à la manifestation Fonction Publique de l’après midi, elle a rompu le silence que l’on voudrait imposer au mouvement syndical et aux salarié-e-s à travers l’état d’urgence.

Avec environ 25% de grévistes à la DGFIP, certains départements affichent des taux de grèves bien supérieurs à 50%. Les collègues de Vierzon (18), sont en grève reconductible depuis une dizaine de jours ! A Paris, alors que nous sortons d’une période extrêmement difficile suite aux attentats de novembre 2016, le taux de grévistes de 26,16% montre que nous pouvons chercher à étendre rapidement la mobilisation à l’ensemble des services et des catégories de la DRFIP75.

La CGT, Solidaires et FO de la DRFIP75 appellent donc toutes et tous les agent-e-s à se réunir lors d’une assemblée générale parisienne dont nous vous préciserons rapidement le lieu, la date et la couverture afin que nous puissions décider ensemble de la suite de la mobilisation.

Attentifs au développement interprofessionnel de la mobilisation, la lutte continue à la DGFIP et à la DRFIP75 pour :

- l’abandon des politiques d’austérité, du PPCR et de la démarche stratégique, l’arrêt des suppressions d’emplois, le comblement des emplois vacants, et des embauches statutaires
- le dégel du point d’indice, la reconnaissance des qualifications et l’abandon du RIFSEEP,
- la défense du service public de proximité, l’arrêt du démantèlement de la DGFiP
- l’amélioration des droits et garanties statutaires, le respect des métiers et des règles de gestion (maintien des RAN arrondissement et du zonage y compris pour les EDR, arrêt des gels de postes...)
- le maintien en surnombre dans leur service des agents dont le poste est supprimé
- le remboursement de la totalité du pass navigo pour tous les itinérant-e-s,
- l’augmentation des surfaces de travail pour les agent-es,
- une restauration administrative de proximité aux tarifs AGRAF,
- de vrais services communs par site. Le développement des services d’accueil. Inscription au tableau des emplois des relations publiques, des divisions des directions et services « Chorus »
- le déploiement des moyens nécessaires pour permettre dans les meilleurs délais les reconstitutions des carrières pour bénéficier des mesures liées au travail en ZUS.

Documents joints

Pour rester informé-e abonnez-vous à notre lettre d'information !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0