Ne pas rester au milieu du gué, élargissons nos luttes... En grève le 7 mars pour manifester avec l’ensemble de la Fonction publique

Publié le 27 février 2017 dans la rubrique Actualité revendicative

Paris a subi 1 185 suppressions d’emplois depuis 2010 soit près d’un emploi sur cinq. Les fusions de services, les restructurations, voire les suppressions de services s’enchaînent.

La DRFiP75 a déstructuré la chaîne de travail de la sphère patrimoniale avec les PCRP. Mais par la mobilisation des agent-es avec leurs syndicats, elle a dû abandonner la restructuration du 2e niveau. Puis le maintien sur leur site des agent-es concerné-es a été arraché. De plus, face aux 2000 signatures " nous ne sommes pas des pions ", au rassemblement à Réaumur mi-décembre, audiences, pétitions de services, fortes délégations dans les Comités Techniques Locaux, la direction n’appliquera pas l’obligation de suivre sa mission en cas de restructuration.

Mais les attaques n’ont pas cessé. Avec la suppression de 9 brigades de vérifications et 22 emplois de vérificateurs, elle accentue ses coups contre le contrôle fiscal et met en difficulté des agent-es se retrouvant avec des affectations ne correspondant plus à une structure. Le SFACT Ville de Paris fragilise la séparation ordonnateur/comptable. Les agent-es DGFiP auront du mal à faire valoir leurs droits dans ce service majoritairement Ville de Paris. Avec les SDE, les pressions sur les agent-es ne voulant pas suivre la mission sont réelles. Le prélèvement à la source va finir de déstabiliser les SIE et SIP.

Pour faire marcher au pas, voilà le RIFSEEP en 2018 à la DGFiP : modulation du régime indemnitaire suivant le groupe de fonction, l’expérience sur son poste, la valeur professionnelle. La variation du RIFSEEP sur la base de la valeur professionnelle sera de 15 % pour les A, 12 % pour les B, 10 % pour les C. C’est l’arbitraire généralisé !

Vous voulez donc être défendu-es ? Et bien la DG a décidé de limiter les droits de tous les représentant-es des personnels, dès cette année.

Alors montons le rapport de force local tout en élargissant nos luttes : Boycottons les entretiens d’évaluations ! Multiplions les demandes d’audiences et les lettres ouvertes à M. Parini ! Boycottons Rialto Mémo dans la sphère contrôle fiscal ! Participons aux HMI pour préparer une action à la DRFIP75 ! Soyons en grève le 7 mars pour manifester avec l’ensemble de la Fonction Publique !

Documents joints

Pour rester informé-e abonnez-vous à notre lettre d'information !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0