Appel à la grève des salariés du nettoyage aux finances publiques à Paris Grève le mardi 14 mars 2017

Publié le 12 mars 2017 dans la rubrique Actualité revendicative

APPEL A LA GREVE LE MARDI 14 MARS 2017DES SALARIE-E-S DU NETTOYAGE AUX FINANCES PUBLIQUES

Les salariés de Novasol sur le site des Finances Publiques du 11ème sont en grève depuis le 20 février pour soutenir une de leur collègue, Marie, travaillant sur le site depuis 2009 et que le nouveau patron a refusé de reprendre.

Les salariés de VDS sur le site des finances publiques du 2e arrondissement rue de la banque ont appris que le patron ne voulait pas reprendre l’un d’entre eux présent depuis 1999 sur le site.

Pourtant la convention collective prévoit la reprise des salariés en cas de changement de société suite à appel d’offres.

Une lettre des salariés des entreprises prestataires aux finances publiques a été envoyée le 24 février à chacun des employeurs afin de leur demander de recevoir une délégation de salariés pour discuter du maintien de leur droit dans le cadre du transfert de sociétés...Aucune société n’a donnée suite (courrier joint au dos).

Les grévistes du 11e arrondissement et le collectif CGT du nettoyage parisien vous appellent à une journée de grève pour

  • la reprise de tous les salariés ex tfn par les sociétés l’ayant remplacé (NOVASOL, VDS, ISS)
  • la reprise de toutes les clauses de leurs anciens contrats (abandon de la clause de mobilité)
  • le maintien de leur rémunération et le paiement total de leurs mois
  • le remboursement du pass Navigo
  • le remboursement de prélèvements automatiques d’assurance complémentaires effectués indûment
  • pas de charge de travail supplémentaire sans complément de rémunération
  • Ces sociétés doivent respecter le Code du travail et leur convention collective.

La DRFIP, via l’UGAP, doit faire des offres de prix permettant aux salariés de ne pas être surexploités et aux collègues des Finances Publiques de travailler dans un environnement propre et sain.

Mardi sera une journée de grève des salariées des entreprises prestataires NOVASOL, VDS et ISS. . Une action collective sera organisée ce même jour.

Une journée de grève le mardi 14 mars pour faire respecter nos droits !

Pour mémoire : Monsieur,

nous vous transmettons à nouveau la lettre de revendications des salariés du nettoyage sur les sites des Finances Publiques de la Direction Régionale parisienne.

Les salariés du site Godefroy Cavaignac ont entamés hier leur deuxième semaine de grèves avec toujours autant de détermination pour obtenir la réintégration de Marie sur le chantier du 11eme. Ils ont été rejoints par des salariés du chantier boulevard de Reims dans le 17eme sur l’ensemble des revendications répertoriées et en soutien à la réintégration de Marie. La CGT Finances Publiques Paris Syndicat du donneur d’ordre

Paris, le 24 février 2017

Les salariés des entreprises VDS, NOVSOL et ISS font le constat suivant :

  • – la clause de mobilité a été réintroduite dans les avenants alors que le protocole d’accord de fin de conflit du 11 mai 2015 l’avait supprimée pour tous les salariés travaillant sur les finances publiques
  • –Marie Chibaco s’est vu refuser l’accès au centre des finances publiques du 11e sur motif injustifié alors qu’elle travaille depuis 2009 sur le chantier
  • – les Pass navigo n’ont été remboursés à aucun salarié
  • – des périodes d’essai ont été introduites abusivement
  • – la charge de travail a augmenté sur certains sites
  • – la date d’ancienneté n’est pas toujours respectée
  • – les prélèvements pour cotisation de complémentaire santé ont été prélevées d’office même dans les cas ou les salariés disposaient déjà de mutuelle
  • – certains salariés ont vu leurs horaires diminuer au mépris de leurs droits
  • – des salariés en congés ne sont plus remplacés
  • – le travail supplémentaire de remplacement des salariés n’est pas toujours rémunéré
  • –sur certains chantiers des prestations exigeant une qualification professionnelle ont été diminuées
  • –la déléguée du personnel à TFN est convoquée avec menace de sanction

Face à ce constat et à ces reculs, les salariés demandent :

  • le respect des clauses des contrats antérieurs, notamment la suppression de la clause de mobilité – la réintégration immédiate de Marie avec les mois de paie de janvier et de février –le paiement sans délai des remboursements de transport (pass navigo) –la suppression des périodes d’essai abusives – l’embauche de personnels supplémentaires lorsque la charge de travail augmente, comme lors du départ des agents publics chargés du nettoyage – la régularisation des dates d’ancienneté – l’arrêt des prélèvements obligatoires et le remboursement des prélèvements sans la preuve que les salariés n’ont pas d’autre complémentaire santé – le maintien des rémunérations antérieures – le remplacement des salariés en congé par des heures rémunérées –le maintien des tâches exigeant une qualification professionnelle avec du personnel qualifié –l’abandon de toute menace de sanction de notre déléguée du personnel

Afin d’éviter tout conflit dans vos entreprises, nous vous demandons de recevoir une délégation afin de négocier les revendications ci-dessus.

Les salariés des entreprises prestataires aux finances publiques à Paris

Pour rester informé-e abonnez-vous à notre lettre d'information !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0