aux finances publiques, communiqué collectif nettoyage CGT Gréves à répétition avec le soutien de la cgt finances publiques

Publié le 27 mai 2017 dans la rubrique Actualité revendicative

Il a fallu 18 jours de grève à des salariés de Novasol du 11e arrondissement, et une journée de grève générale avec leurs collègues du nettoyage des autres centres des finances parisiens le 14 mars, pour obtenir la réintégration d’une salariée que Novasol avait refusé de reprendre.

Cela fait un mois que l’équipe unie du nettoyage du 11-13 rue de la Banque est en gréve cette fois contre VDS

Nouveau marché de nettoyage aux finances à Paris au 2 janvier 2017 : des grèves à répétition pour faire respecter le droit du travail.

L’UGAP a retenu pour les sites des finances un titulaire du marché de nettoyage la société d’investissement Incub’Ethic, celle-ci sous traitant aux sociétés de nettoyage NOVASOL, V.D.S et I.S.S l’entretien des locaux .

Il a fallu 18 jours de grève à des salariés de Novasol du 11e arrondissement, et une journée de grève générale avec leurs collègues du nettoyage des autres centres des finances parisiens le 14 mars, pour obtenir la réintégration d’une salariée que Novasol avait refusé de reprendre.

Cela fait un mois que l’équipe unie du nettoyage du 11-13 rue de la Banque est en gréve cette fois contre VDS.

Les grévistes demandent la réintégration d’un salarié, Konateh, sans salaire depuis son retour de congé, malgré sa reprise du travail du 1er au 10 mars, l’annulation de la baisse des salaires réalisée par VDS à son arrivée, le retrait d’un avertissement produit le lendemain de la journée de grève du 14 mars...

Le vendredi 12 mai, les grévistes ont manifesté avec leurs collègues des autres sites devant le centre des finances et, à l’invitation des organisations syndicales CGT, Solidaires et FO de la DRFiP ont été reçus par le Directeur des finances publiques afin de lui exposer leur colère et leur détermination à ne pas reprendre tant que Konateh n’aura pas retrouve son emploi.

Le mercredi 15 mai, des salariés du nettoyage aux finances ont fait grève tous ensemble et se sont rendus à une trentaine au siège de VDS à Buc après 2h de transport en commun.

Arrivés à 15h30, le patron n’a accepté de recevoir une délégation qu’à 20h 45 et n’a satisfait aucune des revendications principales des salariés, y compris celles de grévistes d’autres sites, demandant le paiement de travail supplémentaire non rémunéré à ce jour.

Bien que de retour très tard chez eux, alors que certains commencent un autre travail vers 6h, les grévistes étaient fiers d’avoir montré la solidarité et la volonté de se faire respecter par l’employeur.

VDS une entreprise prospère avec 1 million € de bénéfice et un chiffre d’affaires de 9,78 millions €

Le non respect du droit du travail, afin d’économiser des heures de travail rémunérées semble une pratique courante dans ces sociétés, provoquant des grèves à répétition. Les donneurs d’ordre que sont la DRFiP, le Ministère des Finances, l’UGAP n’ont pas pour l’instant obligé la société à respecter le droit du travail dans les locaux, la DRFiP intervenant toutefois auprès des entreprises en grève pour que des négociations s’ouvrent, tout en émettant le souhait que le droit du travail soit respecté dans les centres des finances.

Des rassemblements quotidiens sont organisés depuis le 25 avril devant le centre des finances publiques sis au 11-13, rue de la Banque (métro Bourse)  ; le prochain est lundi 29 mai à 16h. Les grévistes sont déterminés à obtenir satisfaction.

P.-S.

Pour soutenir financièrement les grévistes :

envoyer vos chèques à adresser à l’ordre de solidarité grévistes CGT à l’adresse suivante à la CGT Finances Publiques Paris 6 Rue St Hyacinthe 75001 Paris.

Documents joints

Pour rester informé-e abonnez-vous à notre lettre d'information !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0