Expérimentation des caisses sans numéraire... les perdants sont les usagers les plus précaires !

Publié le 13 juin 2017 dans la rubrique Actualité revendicative

M. Parent a justifié la poursuite de l’expérimentation de caisses sans numéraire (18 directions) notamment par le principe d’égalité de traitement des usagers avec pour cible l’usage d’un seul moyen de paiement : la carte bancaire (exit le numéraire et les chèques). Il fallait oser ! Cette expérimentation s’inscrit aussi dans le cadre de la recherche d’économies puisque l’Administration estime que les coûts liés à la sécurisation des caisses avec numéraire peuvent ainsi être réduits. Une telle expérimentation correspond pour M. Parent à une évolution logique au regard des pratiques et ne pose de difficulté qu’à une minorité d’usagers qui, de toute façon, pourront toujours payer en numéraire, pour peu qu’ils-elles se déplacent vers une caisse avec numéraire et avec des trajets raisonnables (dixit M. Parent). Pour la CGT, le principe d’égalité ne peut être instrumentalisé contre le rôle des services publics : répondre aux besoins de la population. A ce titre, il est inacceptable que les populations les plus fragiles et précaires (usagers interdits bancaires, non bancarisées, bénéficiaires d’aides sociales) se retrouvent victimes de cette mesure. De plus, la mise en place des caisses sans numéraire facilitera de futurs regroupements de caisses, que nous désapprouvons.

Documents joints

Pour rester informé-e abonnez-vous à notre lettre d'information !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0