Comité départemental de l’action sociale de Paris Compte-rendu de la réunion du 25 septembre 2017

Publié le 27 septembre 2017 dans la rubrique Comité Départemental de l’Action Sociale de Paris

Ordre du jour :- Approbation du PV du CDAS du 13/03/2017 - Présentation de la circulaire relative aux missions et au cadre d’intervention du service social - Compte-rendu d’activité 2016 - Choix du spectacle arbre de noël 2018 - Choix de sorties supplémentaires dans le cadre du CAL - Questions diverses

1) Choix du spectacle de noël 2018 :

Propositions :
- Cirque Pinder
- Cirque Alexis Gruss
- All five concept : les enchanteurs de noël
- Cirque Arlette Gruss
- Cirque Phénix : le roi des singes par les étoiles du cirque de Pékin

Sur les 5 choix proposés, la CGT ainsi que les autres organisations syndicales ont opté pour ALL FIVE CONCEPT qui aura lieu au Château de Vincennes le mercredi 5 décembre, le samedi 8 décembre et le mercredi 12 décembre 2018.

La solution de repli s’est portée sur le CIRQUE PHENIX (Pelouse de Reuilly)

2) Sorties Actif-ve-s :

Dans le cadre des Crédits d’Actions locales (CAL) des sorties sont proposées aux agent-e-s. Une partie est prise en charge par le CAL.

- Nouvelles propositions : L’intégralité du budget dévolu à ces sorties pour 2017 n’ayant pas été consommée, de nouvelles propositions de sorties ont été faites lors de ce CDAS.

Le CDAS a retenu :
- La journée à Guedelon,
- Le marché de noël à Reims,
- L’attribution de deux chèques cinéma pour les agent-e-s affectés à Paris après leur scolarité et pour les recrutements hors statut (PACTE…)
- La journée à Chantilly,

Deux propositions ont été mises en réserve (mises en œuvre s’il reste du budget) :
- Le musée des arts forains,
- La cité du cinéma

Une proposition, déjà retenue par le CDAS de mars 2017, a été aménagée. La participation du CAL a été portée de 30 € à 51 € pour la journée à Vaux- Le-Vicomte.

Les propositions suivantes ont été rejetées :
- découverte du métier de comédien de doublage
- journée à Chartres avec visite de la cathédrale et de la ville.

La CGT est intervenue pour demander qu’une publicité plus grande soit faite aux sorties pour les actif-ve-s auprès des personnels de la DRFIP.

3) Sorties retraité-e-s :

Comme pour les actif-ve-s, des journées sont proposées aux retraité-e-s. L’intégralité du budget n’ayant pas été consommée, de nouvelles propositions de sorties ont été faites. L’ensemble des propositions a été retenu :
- Déjeuner spectacle au Don Camillo,
- Fête de noël à Vaux-Le-Vicomte,
- Marché de noël à Reims.

4) Compte-rendu d’activité de la délégation départementale de l’Action Sociale 2016 :

Diminution des budgets : La CGT a dénoncé la diminution du budget de l’action sociale et notamment, pour les associations (EPAF, ALPAF, AGRAF). L’administration l’explique par les suppressions de postes. Pour la CGT, l’action sociale doit répondre aux besoins des agent-e-s et ne pas être dictée par la politique d’austérité qui frappe notre ministère.

Médecine de prévention : Concernant l’implantation des médecins de prévention dans les centres médicaux, la CGT s’est étonnée que sur le site Paganini, regroupant 650 agent-e-s, seul un médecin à 50 % soit présent. Ce à quoi l’administration répond qu’il est déjà bien qu’il y ait des médecins et évoque les difficultés de recrutement. Par ailleurs, la politique de conventionnement avec les médecins libéraux est un échec. Actuellement, l’administration est obligée de se tourner vers des médecins retraités. Cette situation témoigne de manière exemplaire du mépris de l’administration envers ces agent-e-s et du manque de personnel dédié à la médecine de prévention.

La restauration collective : Des titres-restaurant sont accordés aux agent-e-s ayant des horaires décalés ou qui sont sur des sites isolés. Sur Paris, cela concerne quasi exclusivement la Douane. La CGT continue à revendiquer une augmentation substantielle de la valeur faciale des titres-restaurants qui n’est actuellement que de 6 €.

La CGT est intervenue sur la situation du restaurant collectif sur le site de l’Argonne, notamment sur la qualité des repas. La déléguée a indiqué qu’une enquête de satisfaction serait réalisée en fin d’année. La demande d’une implantation d’un restaurant AGRAF sur le site a été faite. L’administration a répondu que cette solution ne pouvait être retenue car il y a une autre entité sur place, à savoir la CRAMIF . De plus, l’administration refuse la possibilité d’un deuxième conventionnement avec des restaurants administratifs extérieurs.

Logement : La CGT dénonce la baisse continue des budgets attribués à l’ALPAF qui a dû fonctionner sur son fonds de roulement pour l’année 2016. Cette diminution empêche l’association de réserver des logements à hauteur des besoins de logements des agent-e-s. A Paris, la CGT dénonce le très faible taux d’attribution de logements sur le parc préfectoral et interministériel, alors que nombre d’agent-e-s éprouvent de grandes difficultés à se loger. La CGT a demandé à l’administration de fournir aux OS le taux d’occupation par catégorie de logement et le taux de rotation des logements sociaux.

Crèches : La CGT s’étonne, compte-tenu du nombre des demandes (121), du nombre de refus et du nombre de berceaux non pourvus. Concernant les refus, l’administration l’explique par le fait que les agent-e-s font des demandes auprès de plusieurs organismes et ont trouvé d’autres possibilités, plus adaptées ou plus proches de leur domicile, lorsque qu’une proposition leur est faite. Quant au nombre de berceaux non pourvus, il serait essentiellement dû au fait que les berceaux proposés ne correspondent pas aux tranches d’âges des enfants des demandeur-se-s.

Tourisme social : Les demandes restent relativement stables et la plupart d’entre elles sont satisfaites.

5/ Présentation de la circulaire relativement aux missions et au cadre d’activité du service social :

Il s’agissait essentiellement du présentation du domaine d’intervention et des missions du service social (accompagnement individualisé et soutien aux services en cas d’événements graves ou de réorganisations). Cette circulaire répond aux demandes formulées par la CGT car elle permet de bien préciser les missions qui sont dévolues aux assistantes de service social.

Pour conclure, la CGT est à nouveau intervenue pour revendiquer une journée d’autorisation d’absence pour permettre aux agent-e-s de se rendre aux conférences de santé publique, ainsi qu’une journée d’autorisation d’absence pour l’arbre de noël.

Les représentant-e-s CGT au CDAS Thao BUI, Christine KERMOAL, Stéphane TRICOT

Documents joints

Pour rester informé-e abonnez-vous à notre lettre d'information !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0