Droit d’alerte du 11 octobre et délibération du CHS-CT concernant l’accueil sur le site du 20è rue Paganini

Publié le 16 octobre 2017 dans la rubrique CHSCT Paris

DROIT DÉPOSE PAR UN MEMBRE CGT AU CHS-CT

Lundi 9 octobre s’est déroulée une réception à Paganini avec seulement 2 agents la plupart du temps. Mercredi 11 octobre la situation est similaire.

La DRFiP ne respecte pas les préconisations des CHS-CT des 4 octobre et 14 novembre 2016.

Une moyenne de 25 à 40 personnes attendent en permanence dans la queue . un seul vigile est présent contrairement à la préconisation du CHSCT qui est de 2 au lieu d’un seul.

La tension, la fatigue des agents est palpable dès 9h. J’ai assisté à 2 moments de tension entre agents et supérieur hiérarchique qui n’ont pas prêté à conséquence mais temoignent de la grande fébrilité de l’ensemble des agents présents à l’accueil du SIP.

J’ai de fortes inquiétudes sur le risque de tout incident qui pourrait survenir dans ces conditions de grande tension et qui pourrait attenter à la santé physique et moral des agents et aussi du public.

il y a un risque pour la santé des agents trop grand pour que la situation perdure.

DELIBERATION ADOPTÉE PAR LE CHS-CT LE 18 OCTOBRE 2017

Délibération séance plénière extraordinaire du 18 octobre 2017

Le CHS-CT extraordinaire du 18 octobre 2017 est convoqué suite au droit d’alerte déposé le mercredi 11 octobre.

A cet occasion, il a été constaté que certaines des préconisations du CHS-CT des 4 octobre et 14 novembre 2016, ainsi que des préconisations de l’inspecteur du travail d’août dernier n’ont pas été suivies.

Le CHS-CT avait notamment préconisé :

- un 2ème agent de sécurité affecté dans la zone d’accueil au 6, rue Paganini
- 3 agents en permanence et 4 en période d’affluence affectés à l’accueil primaire d’orientaion SIP Actuellement il est constaté que des agents titulaires de l’accueil sont en arrêt maladie ou en souffrance du fait des tensions existantes.

Préconisations : Par mesure de prévention des risques pour la santé et l’hygiène au travail, le CHS-CT préconise :

  • l’affectation de 3 personnes en permanence à l’accueil d’orientation hors cadre A et 4 en période d’affluence hors cadre A
  • l’affectation de 2 agents de sécurité en permanence à l’accueil
  • la présence d’un agent d’accueil primaire supplémentaire dans le hall en période d’affluence 2 semaines avant les échéances de recouvrement
  • une demande de la DRFIP de pourvoir aux postes vacants sur le 20ème arrondissement
  • la modification de la gestion des ressources humaines dans le service qui mettent l’accent sur le respect des agents, sur l’association de l ’ensemble des agents dans l organisation du travail et dans l’aménagement de l ’espace du travail afin de favoriser le dialogue et la prise en compte de la souffrance de l’ensemble des agents du service dont certains en burn out et de la chef de service
  • la réorganisation matérielle de l’accueil : fourniture de photocopieuses individuelle de proximité comme auparavant à l’accueil, neutralisation de la possibilité d’être sollicité dans le dos des agents, l’amélioration les conditions d’acoustique dans la zone accueil général comme dans la zone de paiement, une orientation des caméras réservée à la sécurité ces fonds et des personnes et non pas à surveillance des agents
  • la modification des conditions de gestion de file d’attente pour ne pas faire attendre les personnes debout trop longtemps en face des agents
  • une politique respectueuse de l’accueil des usagers dans le respect de leur diversité

Documents joints

Pour rester informé-e abonnez-vous à notre lettre d'information !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0