Parution des taux Promus/Promouvables : Effet ciseaux sur la carrière des agent-es

Publié le 23 avril 2018 dans la rubrique Dialogue social

Le ministère a communiqué les « taux pro-pro » pour la période 2018-2020 au sein des différentes directions de Bercy. Le mouvement de restrictions sur les promotions des personnels amorcé il y a 5 ans s’accentue.

Après la suppression pure et simple du plan de qualification ministériel (qui consistait en un abondement chaque année des promotions de corps), le gouvernement réduit aujourd’hui les possibilités de promotions à l’intérieur de la même catégorie en comprimant les taux de promotions au sein des corps (tableaux d’avancement). Ceci génère un ralentissement pour les agents dans leur carrière.

C’est une remise en cause profonde de la reconnaissance des qualifications des personnels de la DGFIP, loin de répondre au nécessaire repyramidage des effectifs compte-tenu de l’évolution des doctrines d’emploi et des missions exercées. Il s’agit là d’un effet de la création du « guichet unique » à la Direction Générale de l’Administration et de la Fonction Publique (DGAFP) qui pousse à harmoniser les taux de promotions entre les différents ministères et entre les administrations. Bien entendu, cette harmonisation se fait par un alignement par le bas.

La CGT revendique une carrière linéaire et donc la suppression des grades au sein des corps de la catégorie B et C, afin que toutes et tous puissent dérouler une carrière complète. Dans l’attente, elle revendique la suppression des barrages budgétaires qui limite le nombre de promus. La CGT exige donc que l’ensemble des agents remplissant les conditions statutaires soient promus immédiatement. 2015 2016

Documents joints

Pour rester informé-e abonnez-vous à notre lettre d'information !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0