plénier du 18 septembre liminaire cgt

Publié le 19 septembre 2018 dans la rubrique CHSCT Paris

En ouverture de séance, nous vous remettons la pétition intersyndicale des agent-es des deux SIP du centre des finances publiques du 20e arrondissement. Nous vous demandons des effectifs supplémentaires pour les 2 SIP afin de pourvoir en urgence les 4 postes B présents à l’accueil spécialisé au 1er janvier 2018 et vacants depuis septembre dernier. Nous vous demandons une réponse dès aujourd’hui car les agents des deux SIP sont en grande souffrance sur ce site.

Déclaration liminaire des représentants CGT au C.H.S-C.T. de Paris du 18 septembre 2018

Monsieur Le Président du CHS-CT,

En ouverture de séance, nous vous remettons la pétition intersyndicale des agent-es des deux SIP du centre des finances publiques du 20e arrondissement. Nous vous demandons des effectifs supplémentaires pour les 2 SIP afin de pourvoir en urgence les 4 postes B présents à l’accueil spécialisé au 1er janvier 2018 et vacants depuis septembre dernier. Nous vous demandons une réponse dès aujourd’hui car les agent-es des deux SIP sont en grande souffrance sur ce site.

N’en déplaise à certains esprits chagrins, les suppressions d’emplois sont les causes de cette souffrance au travail comme l’évoque les travaux des spécialistes de la santé au travail. Au moment où nous apprenons le nombre de suppressions d’emplois prévues dans le cadre du projet de la loi de finances 2019, êtes vous en mesure de décliner le nombre de suppressions d’emplois à la DRFiP Paris, à la DNVSF, à la DSFP et à la DGDDI.

La CGT condamne par avance ces 4500 suppressions prévues pour la fonction publique dont les 2130 pour la seule DGFiP.

Contre l’avis de toutes les organisations syndicales, Olivier Dussopt, secrétaire d’Etat à la Fonction Publique a confirmé en juillet la fusion des CT et CHSCT, avec un calendrier très détendu déterminant les différentes compétences des CHSCT avant intégration dans les CT...et la mise en place de ces nouvelles instances s’échelonnerait de fin 2019 jusqu’aux élections de 2022. Nous nous réjouissons de continuer à siéger au sein de cette instance dans l’intérêt de l’ensemble des personnels et nous condamnons la suppression annoncée à venir du CHS-CT.

Dans le cadre de cette instance, nous vous remercions, Monsieur le Président, d’avoir suivi les recommandations du CHS-CT, suite aux droits d’alerte déposés par la CGT et au dernier CHS-CT plénier, en permettant les visites d’inspection commune avec des représentants du CHS-CT, du donneur d’ordre et des sociétés prestataires.

Cela nous permet de vous demander d’attribuer des locaux et des vestiaires décents respectant les personnels, le code du travail et les prescriptions en matière de santé publique : un local pour les produits d’entretien séparé des vestiaires, un vestiaire différent pour les hommes et pour les femmes, et des vestiaires de taille suffisante pour que ces personnels puissent se changer.

À l’ordre du jour de ce plénier l’égalité professionnelle et le harcèlement. Il ne faut pas s’arrêter à rappeler le droit, mais l’employeur doit prendre des engagements dans les faits à titre d exemple, interdire les réunions en fin d’ après-midi afin que les parents notamment puissent mener leur vie professionnelle non aux dépens de leur vie privée. Accorder des crédits d’heures lors d événements particuliers comme la rentrée scolaire. Ne pas proposer systématiquement de déplacer la presonne se sentant victime de harcèlement.

La CGT tient à rappeler son attachement au principe de laïcité au moment où certains extrémistes religieux essaient de pousser toujours plus loin leur emprise, n’hésitant pas à dénigrer les choix de vie de certains de nos collègues qui ne sont pas dans le droit fil de leur religion.

Concernant la surveillance vidéo, la CGT préfère la presence de personnes physiques : conserver les gardiens et les reimplanter là où il n’y en a plus, embaucher des personnels de surveillance lorsque c est nécessaire. Bien sur lorsque vous installez des cameras sans jamais nous consulter d ailleurs ne pas les utiliser comme outil de surveillance des agent-es, mais que la qualité des images permettent d identifier un individu agressif, ce qui n’a pas été le cas lors de l incident ayant donné lieu à un droit d alerte à Paganini il y a plus d’un an.

S’agissant de l’information relative à la formation des centres médicaux, il apparaît au vu des documents fournis que Paris n’est pas impacté par la fermeture des centres médicaux contrairement à la province ; Cela étant, le rapport de la députée Charlotte Lecocq remis au premier ministre sur la santé au travail dresse un état des lieux inquiétants de la souffrance au travail, du lien avec les modes d’organisation, de management, ainsi que des carences du système français au niveau de la prévention primaire, que ce soit dans le privé comme dans le public (cf avis du CHS-CT sur le Programme Annuel de Prévention de la DNVSF) !

Nous vous avons fait parvenir des questions diverses notamment sur l’accueil actuel dans les SIP avec la mise en place du Prélèvement à la source. Nous vous interrogeons également sur l’évolution de la garantie d’Etat au moment où les organisations professionnelles sont mises à contribution par la DG, pour leur demander quelle partie de la législation supprimer ou garder. Quel mépris pour les agents qui apprennent de l’extérieur les projets du gouvernement les concernant.

Nous vous rappelons que la CGT appelle l’ensemble des salariés le mardi 9 octobre à une journée de grève et de manifestations contre les politiques actuelles de destruction de l’emploi public et des droits sociaux.

Documents joints

Pour rester informé-e abonnez-vous à notre lettre d'information !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0