Gagnons toutes et tous ensemble pour l’égalité professionnelle femmes-hommes !

Publié le 8 novembre 2018 dans la rubrique Actualité revendicative

Malgré les progrès accomplis, l’égalité entre les femmes et les hommes est loin d’être une réalité, même dans la Fonction publique !

L’égalité entre les femmes et les hommes est trop souvent considérée comme acquise, pourtant les inégalités perdurent !

La liste des inégalités est longue : non-mixité des métiers et des filières, plafonds et parois de verre, précarisation des emplois à dominante féminine, recours accru à l’emploi non titulaire, temps partiel soi-disant choisi ou temps non-complet très féminisé, régime indemnitaire inégalitaire, rémunérations et retraites plus faibles, carrières et avancements grignotés, congé parental peu rémunéré etc.

En 2015, 62% des agent.e.s de la Fonction publique sont des femmes (46% dans le secteur privé), mais les filières, corps et/ou cadres d’emplois à prédominance féminine sont sous-valorisées, y compris à qualification et diplôme égaux.

Les attaques sans précédent du gouvernement contre le statut général des fonctionnaires aggravent les inégalités envers les femmes : rétablissement du jour de carence, gel du point d’indice, non revalorisation des rémunérations, développement du « salaire au mérite » et de l’individualisation des rémunérations, dégradation des conditions de travail, suppression de postes et projets de plan de départs soidisant volontaires pour réduire les effectifs, recours accru aux emplois nontitulaires, remise en cause des Comités d’Hygiene Sécurité et Conditions de Travail et réduction des prérogatives des Commissions Administratives Paritaires...

À ces inégalités au travail, s’ajoutent les inégalités dans la vie, du fait d’une répartition des responsabilités familiales et domestiques déséquilibrée, des violences sexistes et sexuelles ou encore des stéréotypes.

Lutter contre les inégalités salariales et contre le culte du présentéisme (réunions en dehors des horaires de travail…) constitue donc aussi un levier pour favoriser l’égalité dans toute la société.

La privatisation de certains services publics et d’abandon de missions publiques ont aussi une incidence sur les femmes, parmi les premières usagères de ces services.

Documents joints

Pour rester informé-e abonnez-vous à notre lettre d'information !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0