Bercy pour ce moment

Publié le 15 mars 2019 dans la rubrique Actualité revendicative

L’après-midi, les agents des finances publiques d’Ile de France se sont rassemblés devant Bercy. Après moultes tergiversations (refus de la Direction Générale de recevoir une délégation régionale selon le principe à représentants nationaux/ interlocuteurs nationaux à représentants locaux/ interlocuteurs locaux), l’adjointe du directeur (absent) de l’inter-région Ile de France et le DRFiP de Paris ont du se rendre à Bercy pour recevoir une délégation CGT-Solidaires-FO.

Le DRFiP a annoncé que chaque directeur a déposé auprès du délégué du DG un avant-projet partiel de réorganisations. La délégation a demandé communication de ces avant-projets, refus catégorique des représentants de la DG. Car ces projets n’ont pas encore été validés par la DG. Ce ne sont que des avant-projets, la DG n’ayant pas encore communiqué le volume des suppressions d’emplois d’ici 2022. La délégation a émis des doutes, des directeurs en province ayant livré des informations très détaillées, y compris en termes de suppressions d’emplois.

Néanmoins, la délégation intersyndicale a réussi à lui soutirer quelques informations :

  • les SIP et SIE se structureront autour d’équipes de 50 agents. Mais il s’est refusé à en dire plus
  • 10 à 15% (selon le volume des suppressions d’emplois) des missions sont susceptibles de quitter Paris. Il s’agira de missions n’ayant plus recours au support papier,
  • Confirmation du transfert en province des SPF. Les agents des SPF ne seront pas obligés de suivre le transfert de la mission...selon les règles actuelles de gestion, lui a fait précisé la délégation
  • A ce stade, aucune collectivité territoriale ne souhaiterait la mise en place d’agence comptable.

Ce mois de mars 2019 est donc crucial pour notre avenir  ! Afin d’obtenir un maximum de moyens pour nos services, nous devons nous battre ! À la fois pour nous-mêmes, pour nos missions, nos lieux de travail et nos concitoyens ! Le gouvernement veut aller vite, car il est actuellement fragilisé et son projet est très critiqué : nous pouvons y arriver ! C’est pourquoi à l’appel des organisations syndicales du public et du privé nous devons poursuivre et amplifier la mobilisation en étant massivement en grève et en manifestation le 19 mars. Et le 28 mars, à la DGFIP, toutes et tous en grève et en manifestation nationale pour aller à Bercy . 

Pour rester informé-e abonnez-vous à notre lettre d'information !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0