Douane Gare du Nord : Brexit or not Brexit, il faut des effectifs et du matériel

Publié le 22 mars 2019 dans la rubrique CHSCT Paris

22 mars 2019 BREXIT OR NOT BREXIT, THAT IS THE QUESTION.

En tout état de cause :

IL FAUT DES EFFECTIFS ET DU MATERIEL !

De nouvelles taches vont être demandées aux collègues de la gare du Nord de la BSITM.

La détaxe et la taxation des produits se fera gare du Nord.

Il nous faut des effectifs

On nous annonce 10 agents en plus du fait du BREXIT. Pourtant l’arrivée d’une dizaine d’agents donnent l’impression de combler seulement les départs en mutation.

Il nous faut des locaux décents

Jusqu’à présent, la direction ne trouvait pas les locaux si déplorables et du fait du mouvement revendicatif des douaniers qui appliquent scrupuleusement les missions de sûreté et de contrôle des marchandises, le directeur interrégional juge désormais ces locaux indignes et insalubres. Pourquoi les travaux n’ont-ils pas été entrepris ? La faute au prédécesseur, la faute à la SNCF, l’excuse nous semble facile !

Des plafonds sont éventrés, les verrières type cathédrales de plafond sont fêlées.

Des VMC présentes dans les vestiaires et dans les douches ne fonctionnent pas. Les velux ne sont pas équipés de cannes pour les ouvrir.

Un escalier en colimaçon et en fer aux arêtes saillantes n’est pas équipé de mousse de protection pour éviter les blessures.

Un local réservé au ménage sert de toilettes pour les infracteurs, d’où un risque d’insécurité, les infracteurs pourraient se saisir de balais comme d’outil pour agresser les collègues.

Il nous faut du matériel !

Tout le bâtiment est d’une vétusté consternante et les matériels nécessaires aux missions des collègues manquent. Combien de temps faudra-t-il attendre pour avoir des gants épais pour éviter les blessures et les contaminations, des pipettes, des masques...

Les tables sur lesquels les agents vérifient les RX sont trop basses, non adaptées, aux agents et source de développement de troubles musculo-squelettiques. Les fauteuils ne sont pas assez larges, l’arme se cogne aux accoudoirs. Les écrans y sont aussi trop bas. Mais où sont passés les bras articulés achetés sur les crédits du CHS-CT et servant à modifier la position de l’écran ? La CGT souhaite rappeler que ces bras articulés ne sont pas dédiés spécifiquement aux cadres supérieurs.

Les agents des Douanes ont droit à des conditions de travail respectueuses de leur santé :

La Direction Inter régionale et le ministère doivent fournir plus d’effectifs, plus de matériel et des locaux décents aux agents.

Pour La CGT Finances au CHS-CT Finances Paris

  • Douanes Thierry Moreau
  • DRFiP Fabrice Egalis, Jamel Mazouzi, Christophe Michon
  • DNVSF Pascal Tourki
  • DSFP APHP Laurence Normand

Documents joints

Pour rester informé-e abonnez-vous à notre lettre d'information !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0