Retrait du plan Darmanin Appel du IVe Congrès de la CGT Finances Publiques

Publié le 11 juin 2019 dans la rubrique Actualité revendicative

Les délégués réunis à Bois en Ré réaffirment l’absolue nécessité d’amplifier la mobilisation pour faire échec aux régressions sociales mises en oeuvre par le gouvernement Macron-Philippe depuis le début du quinquennat.

La CGT Finances Publiques réaffirme son refus du projet de loi de transformation de la Fonction Publique en cours, qui cherche à anéantir les fondements même du statut.

La CGT Finances Publiques s’engage à combattre le projet gouvernemental DELEVOYE de système universel de retraite à points, et défend le maintien et l’amélioration des 42 régimes de retraite, dont le Code des Pensions Civiles et Militaires.

Nous sommes tous mobilisés pour la défense des libertés syndicales et contre toutes les violences, notamment policières et judiciaires qui s’intensifient contre les militants syndicaux, la jeunesse, et plus largement tous les citoyens mobilisés.

Nous exigeons l’annulation de toutes les condamnations prononcées à leur encontre.

Nous exigeons la levée de toutes les procédures disciplinaires contre les collègues douaniers.

Nous combattrons toute tentative d’intimidation et de sanction à l’encontre des agents de la DGFiP mobilisés, à l’exemple de la Haute-Garonne. Au moment même où nous, militants, sommes réunis en congrès, le feu vert vient d’être donné aux directeurs locaux pour dévoiler leurs déclinaisons du plan DARMANIN de liquidation du réseau DGFiP. La CGT n’a pas pour rôle d’accompagner la destruction de nos missions, de nos emplois, et des droits des agents. Ce plan, c’est la mobilité forcée et les détachements d’office.

Le ministre attend des cadres, des agents, et de leurs organisations syndicales une collaboration active à la réflexion sur ce dynamitage en règle.

La CGT Finances Publiques refuse de s’inscrire dans une quelconque discussion au niveau national et local visant à mettre en oeuvre ce plan.

Nous exigeons du ministre Darmanin qu’il retire immédiatement son plan, et qu’il ouvre des négociations sur nos revendications :

  • consolidation et réimplantations de services de proximité de pleine compétence ;
  • arrêt des suppressions d’emplois, pour des embauches statutaires à la hauteur de l’ensemble de nos missions ;
  • non aux externalisations et au démembrement de la DGFIP ;
  • défense et amélioration de nos statuts, de nos droits et garanties et abandon du projet « transformation de la Fonction Publique » ;
  • augmentation de nos rémunérations et abandon du RIFSEEP.

Nous appelons tous les agents de la DGFiP à la grève et à la lutte, sur tout le territoire au même moment dans l’unité la plus large jusqu’au retrait.

C’est sur cette base que nous discuterons avec les autres organisations syndicales.

Nous appelons tous les agents à se réunir et à prendre toutes les décisions utiles. La CGT prendra toutes ses responsabilités pour construire la mobilisation qui fera échec aux projets destructeurs.

Documents joints

Pour rester informé-e abonnez-vous à notre lettre d'information !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0