Compte rendu de visite du SITE GODEFROY CAVAIGNAC du 11ème le 15 nov 2010

Publié le 20 décembre 2010 dans la rubrique CHS Paris Sud-Est

Une petite réunion débute en préambule à la visite du site.

En ce qui concerne l’organisation des SIP, la CGT dénonce la mise en place de la polyvalence des agents et l’affectation d’office des agents du trésor alors que la parité administrative s’était engagée à leur faire remplir des fiches de vœux. Nous émettons des réserves fortes sur la méthode.

Le CHS est intervenu pour réaffirmer son attente urgente de fixer une date d’une prochaine réunion plénière pour le CHS de paris sud-est. Ace jour aucune date n’est déterminée, malgré notre demande écrite début octobre 2010.

Nous souhaitons que les nombreuses revendications et remarques effectuées par les agents et notre organisation lors des réunions préparatoires du 29/01/2010 et du 08/02/2010 (demandées par la CGT) aient été prises en compte.

Visite du site

La visite débute par le rez de chaussée

Accueil généraliste : 2 postes à l’accueil plus un accueil pour personne à mobilité réduite (PMR).

La future responsable du SIP n’exige pas pour le moment la polyvalence mais cela se fera au fil du temps, les agents répondront en entendant les réponses faites par les agents d’accueil Cela signifie que l’on ne reconnaît pas la professionnalisation des agents ni l’existence de métiers différents.

La file d’attente de l’accueil primaire provoque l’ouverture intempestive de la porte principale, ce qui génère un courant d’air persistant.

Il existe une dissymétrie de luminosité à l’accueil primaire : lumière blanche sur l’ensemble des postes de travail des agents et lumières jaunes au niveau de la porte d’entrée.

Présence d’une fontaine à eau mais pas de défibrillateur semi-automatique.

Un passage restera ouvert pendant les horaires de restauration pour permettre l’accès à la restauration.

Le volet d’une fenêtre reste constamment fermé ( étant situé à une hauteur de plus de 2 mètres) et sans possibilité d’ouverture !

Accueil spécialisé : éclairage en lumière blanche.

Sur la partie recouvrement, le bureau de la caisse sera modifié à notre demande, en surface vitrée ( 2 panneaux à changer ), ainsi que nous l’avions déjà demandé lors de la consultation des plans avant les travaux. La vidéo surveillance est pilotée par un inspecteur affecté en permanence pour régler le flux. Les cassettes vidéo seront conservées 15 jours. L’ensemble des boxes d’accueil, est équipé d’un bouton d’alerte, relié aux chefs de service et commissariat.

Un local technique est resté ouvert et ne porte pas de repérage distinct sur la porte.

Sur le chemin des escaliers vers le 3 ème étage, nous constatons que les portes des gaines techniques restent ouvertes et accessibles. Elles seront fermées. mais nous précise t on il faut attendre que la peinture sèche.

3ème étage : SIP Ledru Rollin

Des protèges luminaires sont à refixer d’urgence à quelques endroits

Des cloisons ne sont pas posées dans l’espace destiné aux 18 agents de l’ex-trésor par manque des crédits disponibles ; elles seront posées ultérieurement.

La chaise d’évacuation a-t-elle sa place appropriée dans les toilettes ?

Le matériel de bureau de la trésorerie de Bouvines sera installé dans l’espace, ce qui pose un problème général d’ergonomie. Suite à un déménagement et réaménagement le matériel de bureau initial peut-il convenir ?

Dans l’escalier de secours, une partie des marches est équipée d’un plan incliné dont il conviendrait d’en signaler l’existence visuelle, pour éviter tout risque de chutes.

Une nouvelle signalétique d’évacuation sera mise en place et complétée prochainement.

4ème étage : SIP Oberkampf

Au 4ème étage, les locaux sont équipés de cloisons (partie 427,429,433,435 sur notre plan)

On nous signale, un manque de chauffage récurent dans la partie CDI Folie Méricourt (n°423 du plan), des odeurs nauséabondes provenant des toilettes vers le pôle FI.

Pour sortir des bureaux Fi, il faut préalablement appuyer sur un bouton poussoir pour ouvrir la porte équipée d’une barre anti-panique ; il conviendrait de vérifier en cas d’alerte incendie, que le bouton poussoir soit bien déconnecté pour permettre l’ouverture de la porte.

Sous sol : les archives

Au sous-sol, nous remarquons que certaines ampoules sont à remplacer.

Il conviendrait également d’évacuer le matériel de bureau obsolète présent dans le sous-sol. Nous avions déjà signalé, l’absence de liaison téléphonique en cas de problème, et nous en demandons une, dans les meilleurs délais. Nous constatons qu’un rail électrique à bord saillant risque de heurter la tête d’une personne de grande taille. Des détecteurs incendies supplémentaires sont en cours d’installation, la partie administrative nous a néanmoins assuré que les détecteurs déjà présents fonctionnent !

Pour rester informé-e abonnez-vous à notre lettre d'information !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0